Différents prestataires au service de votre équilibre avec ...
Votre épanouissement pour seul but !

Comment adapter sa pratique de yoga en hiver ?

14 novembre 2019

Le repos de la nature avant le grand réveil du printemps

En hiver la nature se met en état de repos : les feuilles des arbres tombent et le flux de leur sève baisse ; les animaux hibernent ; les températures chutent ; la luminosité diminue. La nature fait une pause de plusieurs mois pour se régénérer et prendre des forces avant le grand éveil du printemps.

Bien que cette saison soit une invitation à en faire de même, à dormir un peu plus, à rester au chaud, et à ralentir le rythme, attention cependant de ne pas tomber dans une pratique de yoga qui nous amène dans un état avec un excès de lenteur et de repos.

Selon l’Ayurveda (la médecine traditionnelle indienne), la période de l’hiver est une période d’accumulation de l’énergie Kapha dont les principales caractéristiques sont : le poids, la stabilité, la froid, la lenteur, la douceur, l’onctuosité, la viscosité.

Si nous appliquons les principes du yoga et de l’ayurveda dont les maîtres mots sont équilibre et harmonie, il est important d’adopter une pratique dynamique, fluide et centrée sur la respiration pour stimuler l’organisme et amener de la chaleur.

Cependant, l’hiver est aussi une période où nous avons besoin de pratiques douces pour créer une ambiance favorable à l’introspection et au repos.

 

Alors quelle pratique de yoga adopter en hiver ?

Une pratique douce avec de longues relaxations ou bien mieux vaut-il se secouer un peu pour dynamiser le corps ?

Si Kapha prédomine en vous, alors ne faites pas de siestes ou de relaxations trop longues. Cependant, si vous ressentez le besoin de vous régénérer, il est bon de pratiquer un yoga nidra (yoga du sommeil) 1 ou 2 fois par semaine, par exemple en début d’après-midi. Il est conseillé de pratiquer un yoga dynamique, qui apportera chaleur dans votre corps, mais en prenant encore plus conscience du mouvement et du souffle pour créer ces moments d’introspection.

Les guerriers (Virabhadrasana) qui renforcent les muscles sont les bienvenus, combinés à des postures qui étirent les muscles et qui stimulent les organes internes abdominaux tels que la Pince (Paschimottanasana) et la Demi-torsion latérale (Ardha Matsyendrasana). N’hésitez pas aussi à pratiquer des postures d’ouverture de la poitrine qui donnent de l’amplitude pulmonaire telles que le Poisson (Matsyendrasana), le Cobra (Bhujang asana) ou l’Arc (Dhanurasana). La Salutation au Soleil (Surya Namaskar) peut être pratiquée le matin. Elle permet de faire circuler l’énergie et de réchauffer le corps. La Salutation à la Lune (Chandra Namaskar) qui fait descendre l’énergie et apaise le corps et le mental, peut-être pratiquée le soir ou en fin de journée.

Les respirations réchauffantes et dynamisantes comme Kapalabhati sont les bienvenues. Les retentions sont des moments suspendus, des moments de pause, d’écoute et d’observation. Accordez-vous aussi des petits moments de méditation en début de journée et/ou en soirée.

Pour prévenir les rhumes, les sinusites, les rhinites, etc, n’hésitez pas à utiliser quotidiennement le Jala Neti. C’est une technique de purification (Kriya) qui est utilisée par les yogis depuis des millénaires. Il s’agit du nettoyage du nez (douche nasale) avec de l’eau salée.

Par Hélène Decloux, professeur de yoga.

Rue de la Vallée 44 - 5310 Hanret
Copyright © 2019 - 2020 Epano.be
|
Développé par BulgaWeb
|
Call Now Button arrow-up-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram